Des citoyens s’engagent contre la dengue

Depuis 30 ans, des épidémies majeures de maladies vectorielles, Dengue, Chikungunya et Zika ainsi que des épidémies locales de paludisme, ont régulièrement affecté les populations du plateau des Guyanes (Guyane française, Suriname & Guyana). Dans ces circonstances, les populations ont un rôle déterminant à jouer pour contribuer à prévenir les épidémies mais aussi pour agir efficacement en réponse à l’apparition de phénomènes épidémiques.

Les maladies ne connaissent pas de frontières, les moustiques non plus…

RCSC_kourou(6)Le projet REMPART (Réseau d’Expertise et Mobilisation PARTicipative pour le renforcement de la lutte anti-vectorielle sur le plateau des Guyanes) est piloté à Cayenne depuis 2018 par la CRf (Croix-Rouge française) en partenariat avec les Croix-Rouge du Suriname et du Guyana dans l’objectif de réduire l’impact des épidémies successives de maladies vectorielles sur le Plateau des Guyanes.

Ce projet a été conçu en concertation avec les partenaires majeurs de santé publique de la zone de coopération : ARS, Collectivité Territoriale de Guyane, Mouvement International de la Croix-Rouge, autorités sanitaires du Guyana et du Suriname, etc. Il s’attache à mobiliser l’expertise technique et scientifique issue des trois pays et la mise en œuvre d’actions au niveau communautaire, au sein des quartiers et des villages, au plus près des populations locales exposées aux risques épidémiques.

La RCSC (Réserve Communale de Sécurité Civile) de Kourou, une pionnière en Guyane

RCSC_kourou(7)Pour atteindre ces objectifs, la Croix-Rouge française a commencé par appuyer la création de la toute première Réserve Communale de Sécurité Civile en Guyane.

Lorsque le projet est présenté, la ville de Kourou se porte rapidement volontaire et à ce jour, la RCSC Kourou compte une cinquantaine de réservistes bénévoles. Ces derniers, issus des différentes communautés et quartiers de la ville, vont être bientôt formés à la lutte contre les risques industriels, climatiques, naturels mais surtout sanitaires.

Pour toute question sur la RCSC, contacter :  Théo Gaglione – theo.gaglione@croix-rouge.fr – 0694 42 23 69

Kourou, fin avril 2019 : un premier cas de dengue autochtone en Guyane…

Début mai, l’ARS précise «qu’en Guyane, la dernière épidémie de dengue a eu lieu en 2012 et 2013. Dans ce contexte, l’objectif des autorités sanitaires est de détecter précocement tout nouveau cas afin de prévenir de façon rapide et énergique l’apparition d’une transmission dans l’entourage». Début juin, l’ARS confirme de nouveaux cas sur Kourou, lesquels représenteraient donc «la première circulation du virus sur le sol guyanais depuis 3 ans».

En savoir plus : Surveillance de la dengue – Bulletin périodique : juillet à août 2019

RCSC_kourou(2)Le 17 juin, lors de la cérémonie de lancement officiel de la Réserve Communale de Sécurité Civile en présence de Monsieur le Maire, la CRf et ses partenaires décident la mise en place d’une séance de formation théorique et pratique de lutte anti-vectorielle afin de répondre au plus vite à la situation.

Dix jours plus tard, GPS, la CTG et l’ARS co-animent un premier cycle de sensibilisation aux maladies vectorielles et à la reconnaissance des gîtes larvaires pour une quinzaine de bénévoles de la RCSC. L’objectif est de préparer ces bénévoles à mener une action de proximité auprès de la population locale afin de rappeler les mesures de protection à adopter et de limiter ainsi rapidement le risque d’épidémie.
A la fin de cette séance d’initiation, les bénévoles, satisfaits, estiment mieux connaître la dengue, ses causes, ses risques ainsi que les moyens de prévention et de protection du moustique Aedes Aegypti. La séance leur a également appris à mieux se connaître afin de pouvoir s’engager et collaborer ensemble sur le terrain.

De la théorie à la pratique : en action sur le terrain !

RCSC_kourou(8)La première action terrain a lieu le jeudi 11 juillet. Les bénévoles se déploient sur le terrain, dans le quartier Savane avec pour mission «en porte à porte» : sensibiliser les populations afin de, si possible, détruire les gîtes larvaires domestiques. La RCSC est accompagnée de la CTG, de la Croix Rouge française, de la CCDS (Communauté de Communes des Savanes) via le service de ramassage des déchets, ainsi que de la mairie.

Cette première mobilisation dure jusqu’à la tombée de la nuit, et les bénévoles et partenaires présents ce jour distribuent des documents (affiches et flyers fournis par le service de documentation de GPS) sur les symptômes de la dengue, les bons comportements afin de limiter les risques. En parallèle, la CCDS distribue le calendrier du ramassage des poubelles sur la Commune. Il faut savoir que les déchets domestiques, et notamment les grands contenants comme les carcasses de voitures ou les machines à laver constituent d’importants gîtes larvaires.

Quarante-six foyers sont visités ce soir-là, plusieurs gîtes repérés et signalés, certains font l’objet d’une destruction mécanique. Grâce aux longs échanges avec les habitants, des liens se tissent entre la RCSC et la population. Cette première sortie ouvre ainsi la porte à de nouvelles interventions, programmées très prochainement. Car le nombre de cas de dengue continue d’augmenter sur Kourou : sans toutefois parler d’épidémie, la situation est préoccupante.

RCSC_kourou(3)La deuxième tournée de sensibilisation et de lutte contre les maladies vectorielles a lieu en fin d’après-midi le jeudi 8 août au quartier Cabalou. Assisté des équipes de la Croix-Rouge, Monsieur Jean-Paul Malaganne directeur de la prévention et de la sécurité à Kourou supervise l’opération. Quarante foyers sont visités, 80 personnes sensibilisées et une dizaines de gîtes larvaires détruits.

La RCSC pleinement légitime dans sa mission de support

RCSC-logoLa RCSC a donc trouvé sa place au sein des autres organisations et a montré qu’elle était désormais pleinement légitime dans sa mission de support aux activités de lutte anti-vectorielle.
Prochaine étape pour la RCSC : une formation plus complète sur la lutte antivectorielle pour les bénévoles, assurée par GPS est prévue en septembre 2019. Les bénévoles pourront alors dans la foulée s’engager lors de l’Opération Toussaint qui a lieu comme chaque année autour du 1er novembre, pour s’associer aux actions d’information et de sensibilisation habituellement assurées par la CTG et l’ARS aux abords des cimetières.

Un centre de ressources documentaires et pédagogiques à votre disposition

Notre centre documentaire et pédagogique met à la disposition de tous les acteurs guyanais en éducation pour la santé de la documentation et du matériel pédagogique. Commandes et réservations s’effectuent en ligne via notre site internet.

Réservation de la Mallette Santé Environnement de GPS
Catalogue en ligne : Santé Environnement

Contacts

Guyane Promo Santé
Jean-Luc BAUZA – Chargé de projets
Tél : 0594 30 13 64
Courriel : contact@gps.gf

Croix Rouge Guyane
Brice Benazzouz – Chef de projet régional PIRAC
Tel : 0694 22 01 13
Courriel : brice.benazzouz@croix-rouge.fr
Laura DVORSAK – Adjointe Chef de projet régional PIRAC
Tél : 0694 41 25 88
Courriel : laura.dvorsak@croix-rouge.fr
www.croix-rouge.fr

Ville de Kourou
Cédric LOPEZ – Chargé des problématiques de Sécurité Civile
Tél : 07 67 97 37 27
Courriel : cedric.lopez@ville-kourou.fr