Guyane Promo Santé soutient l’Appel des coquelicots

« Nous voulons des coquelicots » est le nom de la campagne menée par le journaliste Fabrice Nicolino et le porte-parole de l’association Générations Futures, François Veillerette. Leur demande : faire interdire, en France, l’usage des pesticides de synthèse. Pour se faire entendre, ils ont lancé L’Appel des coquelicots. Un Appel soutenu par Guyane Promo Santé.

Le 12 septembre dernier, l’association Nous voulons des coquelicots, a lancé l’Appel des coquelicots. D’une durée de deux ans,  il est destiné à provoquer un soulèvement pacifique de la société française. « Il ne s’agit pas d’une pétition, mais d’une obligation à agir ensemble. Signer est le début d’un long chemin au cours duquel nous montrerons ce que peut une société restée vivante, trop longtemps entravée, et empoisonnée », témoigne l’un des co-fondateurs de l’association.

Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse

« Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix.

[…] Nous exigeons  de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes. »

A travers cet Appel, le but est de recueillir 5 millions de signatures en deux ans. Mais aussi et surtout d’obtenir un plan de sortie rapide et total des pesticides.

En savoir plus et signer l’appel : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/a-vous-tous-amoureux-des-coquelicots

Article rédigé d’après les communiqués du mouvement « Nous voulons des coquelicots »