Prise en compte des spécificités de l’outre-mer dans la Stratégie nationale de santé sexuelle

strategie-sante-sexuelle-couvLe Ministère des affaires sociales et de la santé vient de lancer une stratégie nationale d’amélioration et de promotion de la santé sexuelle des Français. Elle se base sur des principes fondamentaux : la sexualité doit être fondée sur l’autonomie, la satisfaction, la sécurité.

Elaborée en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, la Stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030 s’appuie, entre autres, sur l’Avis suivi de recommandations sur la prévention et la prise en charge des IST chez les adolescents et les jeunes adultes adopté par le CNS le 19 janvier 2017, ainsi que sur les recommandations du Haut Conseil de la santé publique, et définit pour la période 2017-2030 une série d’objectifs déclinée en six axes :

  • Investir dans la promotion en santé sexuelle, en particulier en direction des jeunes, dans une approche globale et positive;
  • Améliorer les parcours de santé en matière d’IST;
  • Améliorer la santé reproductive;
  • Répondre aux besoins spécifiques des populations vulnérables;
  • Promouvoir la recherche, les connaissances et l’innovation en santé sexuelle;
  • Prendre en compte les spécificités de l’Outre-mer dans l’ensemble de la stratégie.

Prise en compte des spécificités de l’outre-mer

La stratégie nationale prévoit une approche spécifique pour les territoires ultra-marins priorisant le renforcement de l’éducation à la sexualité, l’amélioration de l’accès aux outils de dépistage et aux contraceptifs et favorisant l’accès aux soins, déclinée en 9 actions opérationnelles :

  • Renforcer la promotion de la santé en lien avec l’éducation nationale et la santé scolaire : en s’appuyant sur les centres de planification (CPEF) et les CeGIDD, en développant l’accès aux préservatifs en milieu scolaire;
  • Rendre plus accessible les préservatifs dans les territoires d’outre-mer;
  • Améliorer l’accès aux moyens de contraception;
  • Développer l’accès au dépistage, en matière d’IST, VIH-SIDA, et la vaccination de toutes les populations ultra-marines;
  • Favoriser l’accès aux soins notamment par un soutien renforcé à la mise en place de la médiation sanitaire;
  • Renforcer la coopération par zone géographique (DFA);
  • Lutter contre les violences faites aux femmes et contre les discriminations des personnes séropositives.

Télécharger la Stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030

Un nouveau Plan Régional de Santé en Guyane…

Sur la base de diagnostics territoriaux, les mesures seront déclinées en région par les Agences régionales de santé, dans le cadre de l’écriture du nouveau Programme Régional de Santé.

Le COREVIH Guyane, dans son dernier Bulletin trimestriel – Jan-fév-mar 2017, ébauche des pistes de réflexion d’une part pour l’élaboration de ce futur axe d’actions en santé sexuelle pour les jeunes, d’autre part pour la création d’un parcours de prise en charge en santé sexuelle régional.

Contact

COREVIH – 0594 39 48 12 – corevih@ch-cayenne.fr