Le Planning familial 973, acteur engagé pour le respect des droits sexuels

logo-planning-familialDepuis 1956, le Planning Familial, organisation non gouvernementale, mouvement féministe et d’éducation populaire, développe des actions en direction du public, d’associations, d’institutions et d’élus grâce à son réseau de 76 associations départementales (AD) et de 13 fédérations régionales (FR).
Il interfère auprès des pouvoirs publics pour faire reconnaître le droit de chacun-e, à vivre sa sexualité, quelle que soit son orientation sexuelle ainsi que pour le respect des droits sexuels.
Il agit pour le droit à l’information et l’accès à la contraception pour tout-e-s, et tout particulièrement pour le droit des femmes à la maîtrise de leur fécondité. La contraception et l’avortement sont les moyens indispensables aux femmes pour la libre disposition de leur corps et le libre choix de leur maternité, condition de leur autonomie.

Historique du Planning Familial Guyanais

Le Planning Familial 973, créé depuis le 30 mai 2005, reste l’interface dans notre département de l’Association Nationale. A ce titre, il défend les mêmes valeurs en suivant une ligne politique calquée sur celle du mouvement national.

Le projet associatif est centré sur les principes de l’éducation populaire : « que toute personne puisse être acteur et responsable de son choix ». Le planning familial 973 agit donc pour que chaque personne puisse avoir le droit à l’information et à l’éducation permanente et pour le droit à la contraception et à l’avortement.

Grâce à ses partenaires financiers et au partage des expériences et des savoirs avec les professionnel-le-s des institutions et des associations locales, et du public, le Planning familial 973 offre au plus grand nombre, de l’Oyapock au Maroni, la possibilité de devenir à leur tour, des personnes ressources dans le programme Genre et Santé Sexuelle au sein de toutes les communautés de la Guyane.

Les  actions du Planning Familial 973

L’association garde au cœur de ses priorités la Santé Sexuelle et développe ses actions en 3 axes d’intervention :

  • Animations dans les collèges et les lycées
    Séances d’information et d’éducation à la sexualité dans le respect de la pleine application de la loi de 2001 prévoyant trois séances par an d’éducation à la sexualité, par groupe d’âge homogène du CP au lycée.
  • Animations de groupes de paroles
    S’adressant aux jeunes les plus en difficulté, hors du milieu scolaire, pour leur apporter information et accès aux droits.
  • Formations sur les questions de sexualités
    Information et sensibilisation des professionnel-le-s (médicaux et paramédicaux, travailleurs sociaux, éducateurs, enseignants); Formations de personnes ressources (bénévoles d’associations ou toute personne animée d’un désir de transmettre au sein de son lieu de vie: quartier, communauté …).

pf973(3)Confronté à la féminisation de l’épidémie de SIDA, le Planning s’attache à rendre visible les facteurs d’exposition aux risques spécifiques des femmes : le lien entre statut social défavorable, l’inégalité des droits, l’assignation à la soumission et la contamination sont mis en évidence lors de nos interventions.

L’élimination de la violence sexiste fait aussi partie des missions du Planning Familial, quelles que soient ces violences. Il a développé un travail de prévention des violences dans une approche de genre, remettant en cause les modèles de construction des normes du masculin et du féminin.

Sur le terrain, le mouvement propose des lieux d’écoute, d’informations s’appuyant sur le counselling. Depuis août 2019, le Planning familial 973 est installé au 26 rue Félix Éboué à Cayenne et accueille le public dans ses locaux. Les permanences d’écoute – entretiens individuels – sont proposées le mercredi après-midi de 15h à 17h et le vendredi matin de 9h à 14h.

pf973-ecouteUne formation Jeunes Ressources en Santé Sexuelle

Dans notre département, 40 % de la population a moins de 20 ans. 94 % des jeunes en insertion et 48 % des scolaires ont une activité sexuelle parmi les 15-25 ans. Ils et elles recourent de façon croissante à l’usage du préservatif mais de façon très inégale sur le territoire.
Le taux de natalité augmente plus rapidement qu’en France métropolitaine, et les femmes ont près de 3,5 enfants en moyenne contre 1,7 dans l’hexagone. Les grossesses des moins de 18 ans représentent 7,5 % du nombre total de grossesses, soit 15 fois plus qu’en France métropolitaine. Les violences sexuelles sont fréquentes : plus d’1 jeune fille scolarisée sur 10 et 1 garçon sur 20 en sont victimes.
Devant ce constat, le Planning Familial 973 a fait le choix de proposer aux lycéen.ne.s de se former sur la vie affective et sexuelle, dans le cadre du programme national Genre et santé sexuelle.

En 2016 les premières formations « Jeunes ambassadeur.rice.s » ont été organisées, suite à des groupes de paroles réalisés dans un lycée de Cayenne, sur la sollicitation des jeunes. Depuis 2017, quatre formations de jeunes « Ambassadeur.rice.s égalité Filles Garçons » on pu être organisées, au sein de six  lycées dans trois communes (Cayenne, Kourou, Saint-Laurent du Maroni). Au total, ce sont 59 jeunes qui ont été formé.es à ce jour.

La formation Jeunes ambassadeur.ice.s se déroule sur quatre jours, durant lesquels sont abordées de nombreuses thématiques concernant la vie affective et sexuelles. Les jeunes qui le souhaitent, formé.e.s lors des actions de prévention dans leur « bassin de vie » ou dans les établissements qu’elles.ils fréquentent, s’engagent auprès de leurs pairs et de leurs communautés.

Pour en savoir plus sur la formation (pdf 3Mo)

Les actions avec les lycéen.ne.s ne seraient pas possibles sans le soutien des responsables et personnels des établissements ainsi que des IDE, véritables pivots dans l’initiative. N’hésitez pas à contacter l’association si vous souhaitez devenir partenaire.

Contact

Le Planning Familial 973
26 rue Félix Éboué
97300 Cayenne
Tél :06.94.40.36.00
Fixe : 05.94.35.60.65
Facebook

Sources de l’article : Le Planning Familial 973