La lutte anti-vectorielle des Guyanes représentée à la Conférence mondiale dédiée à la santé et aux changements climatiques

Organisée à Cannes les 15 et 16 avril 2019 à l’occasion des 100 ans de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, la conférence mondiale dédiée à la santé et aux changements climatiques a rassemblé plus de 500 personnes, experts et acteurs de terrain. Durant ces deux jours, les participants ont pu croiser leurs regards sur la recherche scientifique, présenter des solutions innovantes et appeler à la mobilisation de tous pour relever le plus grand défi de santé publique du XXIe siècle.

Vagues de chaleur en milieu urbain, risques épidémiques, catastrophes, mouvements de populations, insécurité alimentaire, conflits, santé mentale et soutien psychosocial… Participants et intervenants de renom ont contribué à la richesse de cette rencontre, durant laquelle les sessions thématiques ont révélé la créativité des acteurs du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En outre, les présentations de projets innovants et d’initiatives locales ont également permis de percevoir la grande variété des actions menées sur le terrain.

colloque-CR-100ansLe projet REMPART anti-vectoriel : pour le renforcement de la lutte anti-vectorielle sur le plateau des Guyanes

La Plateforme d’Intervention Régionale Amériques Caraïbes (PIRAC) de la Croix-rouge française a été créée en partenariat avec la Croix-Rouge haïtienne, afin de venir en aide en urgence à tous les pays des Caraïbes et d’Amérique Centrale frappés par des catastrophes.

rempart(3)En Guyane, la PIRAC, en partenariat avec les Croix-Rouge du Suriname et du Guyana, pilote le projet REMPART anti-vectoriel : Réseau d’Expertise et Mobilisation PARTicipative pour le renforcement de la lutte anti-vectorielle sur le plateau des Guyanes. Il a été conçu sur le plan technique en concertation avec les partenaires majeurs de santé publique de la zone de coopération : ARS, Collectivité Territoriale de Guyane, Mouvement International de la Croix-Rouge, autorités sanitaires du Guyana et du Suriname, etc.

L’objectif du projet REMPART anti-vectoriel est de réduire l’impact des épidémies successives de maladies vectorielles sur les populations du Plateau des Guyanes. Il s’attache pour cela à renforcer les capacités de lutte anti-vectorielle sur les territoires de la Guyane française, du Suriname et du Guyana, par une approche combinant la mobilisation de l’expertise technique et scientifique issue des pays de la zone et la mise en œuvre d’actions à l’échelle communautaire, au sein des quartiers et des villages, au plus près des populations locales exposées aux risques épidémiques.rempart-stand(2)

Invitée à la Conférence sur le stand des Plateformes d’Interventions Régionales de la Croix-Rouge française, l’équipe du projet REMPART a présenté son projet et mis en lumière les outils pédagogiques de la mallette santé environnement de GPS.

En savoir plus

Télécharger la Plaquette du Projet REMPART (pdf 724 ko)
Site de la Conférence mondiale : Programme et contenus des interventions
Réserver la Mallette Santé Environnement de GPS

Photo carrousel de gauche à droite : Christian Pailler (chef de Délégation Régionale – PIROI), Natalia Corro Barrientos (Coordinatrice des programmes de réduction des risques de catastrophes – PIRAC) et Jean-Jacques Eledjam (Président de la Croix-Rouge française)