Le théâtre-forum, catalyseur de pouvoir d’agir

Pour répondre à la multiplicité des facteurs liés à la santé et aux objectifs éducatifs de la promotion de la santé, il y a lieu de combiner des démarches pédagogiques complémentaires s’appuyant sur des outils, dont chacune permet d’aborder des aspects distincts, d’ordres affectif, cognitif, social…

Le théâtre dans l’éducation pour la santé et la prévention apparaît comme une méthode créative et imaginative, pour offrir au public l’opportunité de développer leurs connaissances tout en leur donnant la possibilité de remettre en question leurs croyances, attitudes et comportements. L’outil théâtre prend différentes formes, le théâtre image, le théâtre invisible, le théâtre-forum…

Une source d’inspiration : la méthode Théâtre de l’Opprimé d’Augusto Boal

La méthode Théâtre de l’Opprimé est née dans les années 70, au Brésil. Augusto Boal est un homme de théâtre et homme politique brésilien, son parcours l’amène à développer un théâtre participatif, dont l’objectif est de rendre visibles des conflits sociaux et politiques en soutenant la prise de parole de groupes marginalisés, opprimés par les pouvoirs totalitaires.

Le théâtre-forum est l’outil le plus spectaculaire de la méthode : à partir d’un conflit, d’une question d’actualité, la troupe crée et interprète des scènes au dénouement dramatique, ce qui provoque par la suite un moment de discussion théâtrale. Le public, interrogé par le metteur en scène (« joker »), est invité à réfléchir sur comment affronter les conflits joués.

« Le grand mérite du théâtre de l’Opprimé est de créer le doute, de ne pas donner de certitude (et celle-ci doit venir, au mieux, après le doute, jamais avant). Si tu donnes la certitude avant le doute, tu ne réponds à aucune nécessité. Le théâtre politique d’avant était univoque, il donnait les bonnes réponses. Ce que nous essayons de faire aujourd’hui, c’est de poser les bonnes questions, la meilleure d’entre elles étant à mon sens : quelle question voulez-vous vous poser ? » A. Boal.

Devenu SpectActeur, entrant en scène, se confrontant avec les autres personnages, il met en action ses idées, ses alternatives, sa volonté de changer la situation. Il s’agit d’affronter et de construire ensemble, acteurs et public, des alternatives possibles aux conflits mis en scène.

Source : http://www.theatredelopprime.com

Le théâtre-forum, catalyseur du pouvoir d’agir

caroussel-theatre-forumLe théâtre interactif (ou théâtre-forum) est un outil très utilisé dans le domaine de l’éducation pour la santé. Il apporte un temps culturel et attractif, qui plait fortement tant aux jeunes qu’aux adultes. Le théâtre interactif met en scène un éventail de situations, dans lesquelles interviennent des facteurs irrationnels de décision telles les interactions sociales, les pressions diverses ou des émotions. Il permet la prise de conscience d’une situation et suscite la réflexion, tendant de ce fait à faciliter la prise de décision ou au moins à donner envie aux participants d’en savoir plus.

Il ne s’agit ni d’apporter un message, ni de trouver une bonne réponse, mais d’explorer, d’expérimenter, de découvrir et de comprendre ensemble, collectivement.

theatre-forum(6)L’animation d’un tel outil requière de la part de l’animateur des savoir-faire et des savoir-être spécifiques. En effet, l’animateur doit cadrer les mises en scène, il doit susciter l’intérêt de son public et favoriser l’expression (par exemple par sa neutralité), tout en s’abstenant de garder la parole ou d’apporter des réponses toutes faites. Il est également garant de la bonne harmonisation des échanges, quand bien même les positionnements s’opposent. Il joue un rôle de facilitateur essentiel à la réussite de l’intervention tout en sachant se faire discret. C’est ce qui fera toute la richesse du débat et des échanges.

En Guyane…

De nombreux acteurs en Éducation pour la Santé utilisent le théâtre-forum dans leurs interventions en Guyane. Certaines compagnies et associations proposent également des interventions et formations. Nous vous en présentons ici quelques-unes (non exhaustif) :

L’association Gadj a contribué à mettre en lumière cette méthode en Guyane par la mise en place d’un colloque en 2014, avec la participation de l’association Étincelle, et l’organisation d’initiations au théâtre-forum. Depuis, l’association anime de nombreux ateliers, stages et formations sur tout le territoire.

Contact :  gadj973@gmail.com


Dans l’Ouest, la Compagnie Cirk’anard a proposé à Saint-Laurent du Maroni une session de formation en 2020. La dynamique engagée suite à cette formation a fait naître un réseau porté dorénavant par le Réseau Kikiwi.

Une seconde formation aura lieu fin mars 2021 (formation complète), ainsi que le perfectionnement des premiers professionnels formés ! A cette occasion, le réseau Kikiwi a le plaisir de vous convier à un forum public le vendredi 2 avril de 18h à 20h au centre d’espace de vie sociale  » le Carbet des Associations du Village Chinois ».

Contact : ouestkikiwi@gmail.com


La Compagnie théâtrale Wara Teat existe en Guyane depuis 2018, dans la continuité de la compagnie ENJEUX résidant en Seine St-Denis. Les deux compagnies utilisent les outils du théâtre de l’Opprimé (principalement théâtre-forum) pour lutter contre toutes les formes de discriminations et principalement pour les droits des femmes et contre les rapports sociaux de sexe inégalitaires.
Composée de dix comédiens et comédiennes du territoire Guyanais, Wara Teat sillonne la Guyane avec un théâtre-forum destiné aux collégien(ne)s et lycéen(ne)s pour débattre, réfléchir et lutter contre le sexisme. La compagnie propose des ateliers, des formations, des outils pédagogiques.

Contact : gohari.anahita@gmail.com