Mise en place du Conseil Intercommunal de Santé Mentale du Centre Littoral

Dans le cadre de l’installation officielle du Conseil Intercommunal de Santé Mentale (CISM), la Communauté d’Aglomération du Centre Littoral (CACL) et l’Agence Régionale de Santé (ARS) ont signé vendredi 13 juillet 2018 une convention constitutive.

La mise en place du conseil intercommunal de santé mentale vise à apporter une première réponse aux enjeux liés à la santé mentale sur le territoire : une méconnaissance du sujet de la part des acteurs et de la population, source d’incompréhension et de stigmatisation ; des difficultés d’accès à l’offre de soins à tous les stades du parcours (accès aux droits, détection précoce, prise en charge) conduisant à des prises en charge en situation d’urgence ; des problématiques souvent multifactorielles en matière de santé mentale (addictions, précarité, facteurs socio-économiques).

Une démarche partenariale répondant à des enjeux locaux

Outil de gouvernance locale, le CISM est une démarche de santé publique qui part des acteurs du territoire et de ses spécificités pour élaborer, avec l’ensemble de ces membres, une politique locale de santé mentale. En tant que tel, le CISM traitera des questions suivantes :

  • La mise en place d’une culture commune des professionnels autour de la santé mentale et l’adaptation des pratiques professionnelles aux problématiques locales
  • La prévention / promotion de la santé mentale
  • Le renforcement du partenariat dans les parcours de soins et dans le cadre des prises en charge
  • La lutte contre la stigmatisation et l’insertion sociale (logement, emploi, culture, loisirs,…) pour les personnes souffrant de pathologies mentales ou atteintes de handicaps psychiques

 Face à de nombreux acteurs locaux concourant à la santé mentale, le CISM de la CACL vise à proposer une coordination renforcée entre les différents secteurs concernés tant par la prévention, que par l’accès aux soins, l’insertion sociale et la citoyenneté (sanitaire, social, éducatif, logement, insertion professionnelle, judiciaire, culturel…), dans le périmètre des six communes-membres de l’Agglo.

Le Conseil s’inscrit ainsi dans la continuité l’élaboration des contrats locaux de santé des communes de Matoury et de Cayenne (2014-2015), où de forts enjeux partenariaux en matière de prise en charge des addictions et de l’errance étaient ressortis. Les travaux d’installation du Conseil Intercommunal de Santé Mentale (CISM) de la CACL ont repris au mois de juillet 2017, avec la tenue d’une réunion de préfiguration réunissant plusieurs dizaines d’acteurs concernés par les enjeux de santé mentale.

Une phase de diagnostic puis une phase de concertation, menées entre janvier et juin 2018, ont permis d’aboutir à la définition de trois axes stratégiques et de neuf objectifs opérationnels pour ce dispositif.

CISM_CACL_objectifs

logo-cism-caclTélécharger le dossier de presse (pdf 374ko)

Article rédigé à partir du dossier de presse CACL & ARS