Projet OCS, pour une collaboration transfrontalière !

ocs-logoOyapock Coopération Santé (OCS) est un projet transfrontalier entre l’État d’Amapá au Brésil et la Guyane française pour une prise en charge globale en santé sexuelle et reproductive des populations vivant sur la frontière. Le projet OCS a émergé grâce à l’association !Dsanté, au Centre Hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne, et à l’association DPAC Fronteira.

La région frontalière entre le Brésil et la Guyane française – représentée par le fleuve Oyapock – est une zone d’échanges et de mobilités, accueillant des populations cumulant les vulnérabilités. L’épidémie de VIH n’y est pas contrôlée, présentant un risque « explosif » à terme. On note par ailleurs de nombreuses grossesses précoces et actes de violence envers les femmes.

L’objectif premier du projet OCS est de contribuer à diminuer la transmission des infections sexuellement transmissibles (VIH/SIDA), les grossesses non désirées et les violences faites aux femmes sur la zone transfrontalière entre la Guyane française et l’État brésilien de l’Amapá.

OCS, un projet en 3 volets

Le volet formation vise à renforcer les connaissances et compétences en santé sexuelle et reproductive des acteurs de la zone (professionnels ou non), afin que les habitants puissent identifier des personnes référentes.

Le volet prévention combinée a pour but d’offrir une prise en charge globale et un suivi régulier aux patients du bassin de l’Oyapock. Pour cela, la collaboration entre les différents acteurs de santé de part et d’autre du fleuve est primordiale. L’objectif est de mettre en place un système permettant de connaitre les offres de chaque partenaire et d’optimiser la prise en charge des patients.

Cela inclut le dépistage, l’accompagnement dans un parcours de soins adapté à chaque personne. Ce travail est possible grâce aux médiatrices interculturelles et sociales de l’association DAAC Guyane, et à une consultation – la Consult’Sexo – mise en place tous les jeudis après-midi au sein du centre de santé de Saint-Georges. Des actions de prévention seront proposées au sein du CDPS mais aussi en dehors pour se rapprocher des populations clés : travailleuses du sexe, homosexuels, usagers de drogues…

Une infirmière dédiée au suivi de la file active des patients fait le lien entre tous les intervenants concernés par le parcours de soins des personnes vivant avec le VIH en étant une interlocutrice privilégiée et ressource.

Le volet Centro de Apoio (centre de soutien) a pour objectif d’apporter une prise en charge globale et un soutien aux personnes en situation de vulnérabilité avec un focus sur les personnes vivant avec le VIH, les femmes victimes de violences et les femmes en situation de grossesses non désirées. Une offre d’hébergement en cas de situation d’accident de vie est aussi en cours de développement.

Une Consult’Sexo pour répondre aux questions sur la sexualité

Consult'sexo_afficheProposée dans le cadre d’un projet d’action-recherche (thèse de médecine générale de Richard BOTREAU-ROUSSEL), la Consult’Sexo préfigure la mise en place d’une filière PrEP, effective et durable sur le territoire de Saint-Georges de l’Oyapock.
La prophylaxie pré-exposition (PrEP) fait partie de ces nouvelles stratégies de prévention du VIH. Son principe est simple : il s’agit de proposer à une personne n’étant pas infectée par le VIH – qui n’utilise pas systématiquement le préservatif lors de ses rapports sexuels et qui est à haut risque de contracter le VIH – un médicament actif contre ce virus afin de réduire voire d’empêcher le risque de transmission.

Son objectif est de répondre de manière décomplexée et sans jugement moral aux questions sur la sexualité en général (contraception, prévention des grossesses précoces et/ou non désirées), de proposer et sensibiliser aux moyens de prévention combinée du VIH, et de diminuer les discriminations contre les personnes vivant avec le VIH. La consultation est également un lieu d’écoute, de soutien et d’orientation pour les personnes victimes de violences liées au genre, ou de violences sexuelles.

La consultation a lieu tous les jeudis entre 14h et 18h. Elle s’adresse à toute personne vivant dans le bassin de l’Oyapock, en recherche d’information ou de soutien en rapport avec l’une des thématiques visées.

Un cycle de formation en santé sexuelle

Entre avril et mai 2018, un cycle de formation en trois modules est organisé par l’association !D Santé : 2 modules théorico-pratiques et 1 module accompagnement.

  • Module 1 : Théâtre forum (intervenant extérieur : Compagnie franco-brésilienne du Théâtre de l’Opprimé)
  • Module 2 : Fondamentaux en santé sexuelle et reproductive (intervenants : Association !Dsanté / Faculté UNIFAP filière infirmière)
  • Module 3 : Accompagnement à la multiplication de projet de prévention (intervenants : Association !Dsanté / Faculté UNIFAP filière infirmière)

Le module 3 – accompagnement des acteurs formés (structuration du projet, formulation du contenu et/ou co-animation) – est mis en place afin de soutenir les acteurs dans la mise en œuvre d’actions de prévention auprès de leurs publics. Il sera proposé en priorité aux porteurs de projet de l’Est guyanais.

Si vous êtes intéressé(e) par la formation : voir renseignements et modalités d’inscription

Contacts et renseignements

Sophie RHODES : rhodes.sophie@idsante.eu / 0694 38.84.24
Léonardo MONTENEGRO : montenegro.leonardo@idsante.eu / 0694 40.67.65
Mylène CEBE : mylene.cebe@ch-cayenne.fr / 0694 99.26.66
Jane MILLER : jane.baguilar@gmail.com

Article rédigé en collaboration avec l’équipe du projet OCS