Renforcer les compétences psychosociales : un levier pour mieux vivre ensemble

compétences-psychosociales1Également nommées habiletés ou aptitudes psychosociales, les compétences psychosociales (CPS) sont des compétences individuelles de nature psychologique qui sont indispensables à toute vie sociale (life skills). En 1993  l’OMS introduit ce concept et le défini comme étant « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. ». L’OMS reconnaît dix compétences psychosociales, appariées deux à deux :

  • Savoir résoudre les problèmes, savoir prendre des décisions
  • Avoir une pensée créatrice, avoir une pensée critique
  • Savoir communiquer efficacement, être habile dans les relations interpersonnelles
  • Avoir conscience de soi, avoir de l’empathie pour les autres
  • Savoir gérer son stress, savoir gérer ses émotions

Depuis trente ans, de nombreux programmes de prévention s’appuyant sur les CPS ont été développés et validés sur différentes thématiques de santé (santé mentale, addictions, santé sexuelle, etc.). Les CPS se situent donc à la croisée de la promotion de la santé et de la prévention des problèmes de santé, de la santé physique et de la santé mentale.
Elles sont aujourd’hui reconnues comme un déterminant clé de la santé et du bien-être sur lequel il est possible d’intervenir efficacement. Toutefois, ce type d’intervention n’est mis en œuvre que de manière relativement récente en France.

Chez les enfants, le renforcement des CPS favorise le développement global (social, émotionnel, cognitif, physique), améliore les interactions, augmente le bien-être et contribue donc à diminuer les comportements défavorables à la santé et à augmenter les comportements favorables. Les CPS jouent aussi un rôle essentiel dans l’adaptation sociale et la réussite éducative.
Chez les adolescents, outre les effets observés chez l’enfant (développement global, bien-être, etc.), le développement des CPS permet de prévenir la consommation de substances psychoactives (drogues illicites, tabac, alcool), les problèmes de santé mentale, les comportements violents et les comportements sexuels à risque.

Dans le cadre d’interventions en prévention et promotion de la santé, le développement des CPS chez les enfants et les adultes (parents) se fait principalement par la mise en place d’ateliers expérientiels. Il s’agit d’interventions inscrites dans une démarche de psychoéducation, qui sont réalisées en groupe et qui permettent aux enfants, aux jeunes et/ou aux parents d’explorer et d’accroître leurs propres compétences sociales, cognitives et émotionnelles.

arbre-à-mainsEn Guyane, peu d’acteurs développent des ateliers ou des formations autour des CPS. Afin de sensibiliser les acteurs au renforcement de celles-ci, GPS proposera, au cours du premier trimestre 2016, trois journées de sensibilisation pour les professionnels et bénévoles du champ social, médico-social, éducatif ou socioculturel intervenant auprès d’enfants ou adolescents. GPS vient également d’acquérir un certain nombre d’outils/ jeux d’intervention permettant aux professionnels d’animer des séances avec des enfants, des adolescents mais également avec des adultes.

Sélection d’outils d’intervention CPS disponibles au centre de ressources :

Une offre plus large d’outils en prêt, en ligne ou en téléchargement est présentée dans le catalogue en ligne  : en savoir plus

Sites ressources : 

Bibliographie :

  • La santé en action de l’INPES, dossier « Développer les compétences psychosociales chez les enfants et les jeunes », n°431, mars 2015.
  • Les Echos de la FNES, la revue de la Fédération des Instances Régionales d’éducation et Promotion de la santé, dossier « Les compétences psychosociales et sociales en éducation pour la santé, n°0, mars 2014.
  • Regards, revue des centres de Prévention des addictions, dossier « Compétences psychosociales et facteurs de protection », n°6, juin 2014.
  • Dossiers techniques n°5 IREPS Bourgogne, « Compétences psychosociales et promotion de la santé », novembre 2014.
  • Lettre d’information mensuelle, Equilibre, INPES, dossier « la santé à l’école : favoriser le développement des compétences psychosociales chez les jeunes scolarisés, n°111, janvier 2015.
  • JOURDAN, Didier / Apprendre à mieux vivre ensemble. Des écoles en santé pour la réussite de tous.- Lyon : Chronique sociale, 2012 – 149 p

Article rédigé par Christelle Fourestier
Chargée de projet GPS
c.fourestier@gps.gf
Tel : 05 94 30 86 98