Retour sur les consultations publiques en santé de Guyane

consult-prs (3)Le Plan Régional de Santé est un outil de politique publique de santé à la disposition des ARS de l’ensemble du territoire national. Le premier programme a récemment pris fin, et les autorités publiques de santé du territoire travaillent actuellement à la rédaction du PRS2 qui couvrira la période 2018-2023.

Afin de faire un point sur les avancées de la collectivité en matière de santé et de réorienter si nécessaire les actions déjà menées, un diagnostic territorial a été mené sur le territoire en novembre et décembre 2017. Étape préliminaire à la rédaction du schéma régional de santé, il permettra d’orienter les axes stratégiques du plan en dressant un tableau des problématiques, des besoins, et des attentes du territoire.

Avec l’appui de la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie, l’ARS a souhaité impliquer la population dans la réalisation de ce diagnostic, et a missionné GPS pour recueillir l’avis des guyanais à travers différents types de consultations : quatre réunions publiques, un questionnaire en ligne, et 13 communes visitées ont permis à 526 personnes de s’exprimer sur les enjeux de santé de leur territoire.

Une des fortes préoccupations exprimées concerne les ressources humaines médicales sur le territoire (manque de spécialistes, manque de formations, turn-over du personnel, absence d’attractivité professionnelle), ainsi que les infrastructures. Les participants ont souligné l’absence de structures de soins adaptées et spécialisées, le manque d’accès au sport ou encore l’insuffisance de l’hospitalisation à domicile.

Les résultats de la consultation ont aussi fait apparaître des problématiques différentes selon le territoire concerné. Les questions liées au cadre de vie (accès à l’eau potable, accès à l’électricité, moyens de communication, etc) ont été plus fortement exprimées sur les territoires de l’Est guyanais et du Bas Maroni.
En revanche, une part plus grande est accordée au relationnel entre les professionnels de santé et les usagers dans les discours des répondants du Littoral Centre et du Haut Maroni.

Ainsi on constate qu’il existe au sein même du département, une pluralité de paramètres, d’enjeux, et de préoccupations à laquelle un système de santé globalisé ne saurait répondre.

Ce diagnostic territorial – parfois controversé par sa redondance – a clairement permis d’affirmer la volonté des acteurs et des usagers de participer à l’élaboration du système de santé. La demande de plus d’informations, d’une meilleure visibilité, et le besoin pour l’usager de reprendre confiance dans son système de santé, doivent inciter les autorités publiques à créer les temps et lieux nécessaires à l’exercice de cette participation citoyenne.

Télécharger le Rapport complet de la consultation ( pdf 2,1 Mo)