Signature du Contrat Local de Santé de la Ville de Cayenne

signature contrat local de santé 4Face aux inégalités sociales et territoriales de santé, le Maire de la Ville de Cayenne, le Préfet de Guyane et le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé de la Guyane ont signé le 25 juin 2015 à l’Hôtel de Ville, le Contrat Local de Sante de la Ville de Cayenne 2015-2017.

 La Loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (H.P.S.T) a instauré le Contrat local de santé (CLS) comme un outil visant à mieux répondre aux besoins de proximité de la population tout en participant à la mise en œuvre du Projet Régional de Santé (PRS). Ce contrat ne concerne pas seulement les actions de prévention ou de promotion de la santé mais aussi le champ de l’offre de soins et celui du secteur médico-social.
Outil de réduction des inégalités, le CLS s’inscrit naturellement dans le cadre de la politique de la ville de Cayenne, initiée dans le cadre de ses Ateliers Santé Ville (ASV).

En favorisant la cohérence et l’efficacité de l’action de santé publique dans les quartiers prioritaires, la Ville et l’Etat confirment, par cet engagement commun, leur volonté d’améliorer et d’approfondir la réponse apportée aux besoins de santé de la population.
Le préfet de Guyane se montre attaché à ce que les questions de santé soient l’un des enjeux importants de la politique de cohésion sociale d’une part, et de l’ensemble des politiques publiques d’autre part.
L’Agence Régionale de Santé (ARS) de Guyane s’engage quant à elle car le Contrat Local de Santé reste l’un des outils privilégiés pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé de la région.

Les axes stratégiques, ainsi que les objectifs et les actions qui découlent, ont été co-élaborés entre les différents signataires, avec l’appui de partenaires externes associés à la démarche. Cinq axes stratégiques ont été définis à partir du diagnostic partagé de santé de la commune de Cayenne, réalisé avec les partenaires et les professionnels de terrain :

  1. L’accès aux droits et aux soins : Favoriser l’accès aux droits et aux soins des populations les plus vulnérables et développer une offre de soins adaptée,
  2. Le cadre de vie et la santé environnementale : Améliorer le cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville,
  3. Les maladies métaboliques : Favoriser l’équilibre alimentaire et l’activité physique adaptée,
  4. Les conduites addictives et la santé mentale : Elaborer une réflexion coordonnée avec les acteurs autour des questions de santé mentale et de conduites addictives, et réduire l’incidence des conduites addictives chez les jeunes scolarisés,
  5. La santé sexuelle et affective : Favoriser la diminution des Infections Sexuellement Transmissibles, notamment le VIH et réduire le nombre de grossesses chez les mineures.

Pour plus d’informations :

Lucie JOZON, Responsable du service DSRU – Ville de Cayenne
Tél : 0594 25 21 90
Mail : l.jozon@ville-cayenne.fr