Un projet transfrontalier entre acteurs brésiliens et français

La zone transfrontalière franco-brésilienne s’étend de Ouanary jusqu’à Trois-Sauts et de Kumana à Vila Brazil, de part et d’autre du fleuve de l’Oyapock. Elle est le lieu de croisement de nombreuses populations vulnérables : orpailleurs légaux et clandestins, travailleur(se)s du sexe, pêcheurs, populations migrant vers la Guyane française (en 2010, les immigrants formaient 62% de la population de Guyane âgés de 18 à 79 ans; 42% d’entre eux étaient nés à l’étranger, 13% en métropole et 45% dans les autres DOM (MARIECL,2014).

La population ancrée sur ce territoire, majoritairement issue des communautés brésiliennes et amérindiennes (wayapi, teko et palikur), considère ce fleuve comme un lieu de vie, d’échanges et de communication. Elle vit indifféremment sur l’une ou l’autre des rives en décalage avec les règles imposées par les États nations.

Les mêmes problématiques en santé sexuelle et reproductive sont partagées de part et d’autre du fleuve, l’épidémie de VIH n’y est pas contrôlée, présentant un risque « explosif » à terme. On note par ailleurs de nombreuses grossesses précoces et actes de violence envers les femmes. Ces problématiques demandent une approche intégrée, simultanée et adaptée de la part des autorités et des acteurs locaux et centraux.

Un projet transfrontalier entre acteurs brésiliens et français

ocs-logoLes associations !DSanté (Guyane) et DPAC Fronteira (Amapá), et le Centre Hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne (Guyane) s’associent autour du projet Oyapock Coopération Santé, projet transfrontalier entre l’Etat d’Amapá au Brésil et la Guyane française pour une prise en charge globale en santé sexuelle et reproductive des populations vivant sur la frontière.

Les partenaires se sont fixés pour objectif de contribuer à la diminution de la transmission des maladies sexuellement transmissibles (notamment du VIH/SIDA), des grossesses non désirées et des violences faites aux femmes par le biais de trois volets d’action :

Volet formation : formation d’acteurs des deux pays et accompagnement à la mise en œuvre de programme d’éducation à la santé ; formation et accompagnement des professionnels français pour l’éducation thérapeutique du patient ; organisation de concours inter-établissements scolaires.

Volet prévention combinée : optimisation des moyens de lutte contre l’infection par le VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles selon les recommandations internationales et nationales et les accords binationaux ; mise en place d’un réseau de prise en charge transfrontalier.

Volet centre de soutien communautaire : hébergement social de durée déterminée de personnes vulnérables ; médiation en santé et animation de prévention ; identification, accompagnement et orientation des femmes victimes de violences.

ocs_pgmFocus sur le volet formation

Porté par !DSanté, en partenariat avec DPAC, le CHAR et l’Universidade Federal do Amapà (UNIFAP), le volet Formation du projet prévoit 2 cycles de formation, en 2017 et 2018, avec pour objectifs de renforcer les compétences en éducation à la santé des professionnels et des personnes ressources françaises et brésiliennes de la zone transfrontalière et de développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être des habitants de la zone transfrontalière  en santé sexuelle et reproductive  de la zone transfrontalière.

Chaque cycle comprendra 3 modules de formation  :

  • Module fondamentaux en Santé Sexuelle et Reproductive et pédagogie de l’animation de prévention. Lieu : UNIFAP et Oiapoque
  • Module Théâtre de l’Opprimé (Saint Georges de l’Oyapock)
  • Accompagnement des apprenants dans le développement d’un projet de prévention

Le cycle de formation 2017 s’étendra d’avril à décembre (sous réserve). Les acteurs intervenant sur l’est du département auront la possibilité de s’inscrire aux formations avec une prise en charge par !DSanté.
Le calendrier de formations sera mis en ligne prochainement (onglet « Evènements/formations »).

Contact et renseignements :

Sophie RHODES, Directrice, rhodessophie.@idsante.eu, 0694 38 84 24
Carolina NAKANO, Formatrice, nakanocarolina@idsante.eu, 0694 03 79 59

logo-pcia-santé_socialEEF_SIGNATURE_SIGLE_FEDERavec le soutien de du PCIA et de l’Union Européenne