Enquête et diagnostic sur l’activité de formation de GPS : nos orientations

La montée en compétences des acteurs.trices en éducation et promotion de la santé du territoire est une des missions des IREPS en général, de Guyane Promo Santé (GPS) en particulier. Très attentifs à la qualité de nos formations, nous réalisons actuellement une évaluation de nos formations sur les deux dernières années et un diagnostic des besoins des acteurs, dont l’analyse nous permettra de remplir au mieux notre mission.

Une évaluation à froid des formations déployées depuis 2019

Dans le cadre de notre démarche qualité, nous avons souhaité mesurer l’impact de nos formations sur l’activité professionnelle des personnes ayant suivi nos formations ou ateliers sur les deux dernières années.
Un questionnaire a été envoyé à tous les participants afin de mesurer leur niveau de satisfaction, les compétences acquises et exploitées et leur impact sur les missions professionnelles, et d’identifier les freins éventuels à la mise en œuvre des compétences travaillées pendant les formations.
Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont pris du temps pour participer à cette enquête.

Très encourageant pour toute l’équipe, 100% des répondants conseilleraient de suivre nos formations !

GPs-diag formations (03)En termes d’acquisition de compétences, les plus fréquemment citées sont :  l’animation de groupe, la conception d’outils, et les apports méthodologiques. Viennent ensuite la gestion des émotions, l’autonomie dans le travail et dans le suivi des projets.

GPs-diag formations (02)95% des participants trouvent une utilité directe des acquis de formation dans le cadre de leurs missions ; 81% les mettent en pratique – 60% le faisant au moins une fois par mois, voire une fois par semaine.GPs-diag formations (04)

Les acteurs de terrain conçoivent et mettent en œuvre des projets, ponctuels pour 77% d’entre eux, ou sur du long terme pour 25%. Lorsque le projet n’aboutit pas, la cause majeure identifiée est d’être seul.e pour porter le projet.

Un diagnostic pour identifier les besoins en formations

En parallèle, un diagnostic des besoins en formation a été amorcé qui, à terme, nous permettra de réajuster notre offre afin de répondre au mieux aux attentes des acteurs. Ce diagnostic, basé sur un protocole méthodologique en trois temps, se déroulera sur 2 années : identification des besoins auprès acteurs, analyse de l’offre guyanaise de formations dans le champ de la promotion de la santé, élaboration d’une proposition de formations pertinente.

De juillet à septembre 2020, dix entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès de représentants d’associations et d’institutions publiques basées à Cayenne et St-Laurent du Maroni. Les questions portaient sur leurs missions, l’accès à la formation continue au sein de leur structure, les difficultés d’ordre professionnel rencontrées au quotidien, les formations suivies par le passé en particulier les avantages et inconvénients liés à leurs typologies (en présentiel, en ligne, type de contenu, lieu, durée…)…

Ce qu’il ressort des entretiens

Les besoins les plus fréquemment exprimés concernent l’organisation et la méthodologie, la posture professionnelle, ainsi que quelques thématiques :

  • Médiation/Posture d’intervention en Prévention et Promotion de la Santé
  • Formation de Formateurs
  • Gestion de l’accompagnement individuel en Prévention et Promotion de la Santé
  • Gestion de l’information et communication : accès aux informations institutionnelles ou structurelles (« qui fait quoi »), gestion des flux, éducation aux médias et aux réseaux, communication sur ses actions, etc….
  • Échanges de pratiques par groupes d’activités
  • Quelques thématiques : Addiction, Genre, Personnes âgées/Perte d’autonomie, Éducation à la Vie sexuelle et Affective…

La question des financements ne semble pas être un frein à la mise en place de formations. En effet, lorsque les salariés sont soutenus dans leurs demandes, ils parviennent à trouver des solutions budgétaires ; la gratuité d’un certain nombre de formations (GPS, MOOC etc…) est également mise en avant. L’accès aux formations diplômantes reste problématique.

Un nombre conséquent de personnes qui travaille en gestion de projets et animation de réseaux n’a pas forcément suivi de formations spécifiques ; il en est de même pour la communication et la veille informationnelle.

Concernant les modalités idéales (lieu, durée, présentiel ou non…), les réponses sont très variées en fonction des personnes. Une préférence pour le présentiel se dégage – plusieurs des personnes interrogées faisant déjà usage de formations à distance.

Nos perspectives à court et moyen terme

Cette première étape du diagnostic nous a conduit à proposer dès 2021 plusieurs nouvelles formations et ateliers  :

  • Formation « Participation et pouvoir d’agir »
  • Formation « Posture de prévention et accompagnement individuel »
  • Atelier outil &technique : Cartographie participative
  • Atelier outil &technique : Expression artistique et Promotion de la Santé
  • Atelier outil &technique : Éducation à la Vie Affective et Sexuelle en CPS
  • Atelier méthodologie : Évaluation de projet

Par ailleurs, il apparait impératif de développer et d’adapter nos formations dans les territoires isolés. En effet, connaissant les difficultés d’accès à la formation pour les personnes vivant et/ou travaillant dans les communes de l’intérieur, nous proposons cette année une formation « Agir localement en éducation pour la santé » dont le contenu sera adapté à chaque territoire, et dont les modalités d’organisation permettront à un maximum de personnes de participer.
La formation (12h) sera construite à partir de nos deux formations socles : « Construire un projet en éducation pour la santé » et « Concevoir et animer une intervention en éducation pour la santé ». Plusieurs modalités d’organisation seront proposées aux participants :

  • Formule classique : 12 heures sur 2 jours (2×6 heures) en continu sur la journée
  • Formule 2 jours en fractionné :12 heures sur 2 jours (2×6 heures) en commençant tôt le matin ou étalées sur la journée.
  • Formule 3 jours : 12 heures sur 3 jours (4×3 heures) aux horaires qui conviennent le mieux aux personnes (matin, après-midi ou fin d’après-midi)

Consultez notre offre de formation 2021

Comme nombre d’organismes de formations, nous travaillons actuellement à aménager certaines de nos formations en formule mixte «présentiel/e-learning», ou encore à un parcours de formation sous forme de bloc de compétences à valider (modulable, à la carte).

Par ailleurs, nous continuons de développer des partenariats avec d’autres structures ou organismes de formation, et les formations en intra (formation dédiée à une seule structure).

Les démarches ont été entreprises pour s’adapter aux nouvelles exigences de la qualité en formation (certification nationale Qualiopi). GPS a rejoint un groupe de travail national sur la formation au sein de la Fédération Nationale d’Éducation pour la Santé (FNES), avec 9 autres IREPS.

A moyen terme, nous souhaitons engager un remodelage de notre offre pour proposer des attestations certifiantes, ou tendre vers une inscription au RNCP – Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Mis à jour le 5 février 2021 à 15:27