L’Effet Morpho, acteur de la santé communautaire en Guyane

La santé communautaire est un axe indispensable de la promotion de la santé. Ses modalités de mise en œuvre sont plurielles. En effet, au Canada, dans un pays anglophone ou en France, il y a différentes manières d’appréhender ce concept. En Guyane, la vision reste encore à construire avec les premiers concernés, les habitants. En 2009, un séminaire organisé par le Centre de Ressources Politique de la Ville et Guyane Promo Santé en collaboration avec l’Institut Renaudot avait abordé cette question avec les professionnels et les élus.

Le projet initial : un forum de la santé communautaire

Association d’éducation populaire, L’Effet Morpho situe son action dans une double perspective de transformation sociale et d’émancipation individuelle et collective. Sa directrice, Myriam Dufay, a de nombreuses années d’expérience sur le terrain de la médiation communautaire en Guyane, notamment en santé.

De cette expérience accumulée est née l’idée de valoriser les démarches communautaires en Guyane. L’association L’Effet Morpho a souhaité animer le point de vue des habitants cette fois-ci en projetant l’organisation d’un Forum de la santé communautaire, avec la participation effective et concrète des principaux concernés tout au long du projet : des leaders communautaires et des personnes ressources identifiées aussi bien dans les communes du littoral, que de l’intérieur, de l’Est et de l’Ouest guyanais.

L’objectif principal du projet visait à valoriser et partager les ressources des communautés vivant en Guyane. Cela permettait non seulement aux acteurs de découvrir la démarche communautaire pratiquée en Guyane et d’en comprendre l’intérêt dans leur propre pratique ; mais aussi de valoriser l’approche communautaire afin de développer des modes d’intervention adaptés à chaque population. Initialement le projet devait se dérouler en trois phases :

1/ Rencontre avec les communautés pour recenser les pratiques communautaires existantes et accompagner à leur valorisation si nécessaire. Ce travail de terrain aurait également pu permettre de fixer les priorités du Forum de la santé communautaire et d’en élaborer le programme.

2/ Tenue du Forum de la santé communautaire (juin 2020) sur l’île de Cayenne. Il s’agissait de réunir les acteurs (habitants, associations, collectifs, …) de la santé communautaire pour créer une réflexion et une analyse commune sur les démarches communautaires en Guyane et les valeurs qu’ils partagent.

3/ Retour sur les territoires et accompagnement des collectifs, habitants, etc. qui souhaitent continuer ou démarrer des démarches communautaires en santé.

Une adaptation nécessaire en raison des mesures sanitaires

Morpho (3)Les mesures sanitaires adoptées en Guyane depuis le 17 mars 2020, telles que le confinement de la population, les restrictions de déplacements ou encore les interdictions de rassemblements ont rendu impossible l’organisation du Forum.

Par ailleurs, une forte implication des communautés et des acteurs dans la gestion de la lutte contre la Covid-19 a été constatée : au Village Cécilia, puis à Saint-Georges de l’Oyapock, à la cité Arc-en-ciel, etc. L’Effet Morpho a donc réorienté son projet afin de repérer, soutenir et valoriser les initiatives collectives et solidaires, et notamment celles qui ont émergé dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Ainsi, un recueil d’expériences a été organisé via :

  • un questionnaire en ligne à destination des professionnels impliqués dans des actions communautaires (dès le début du confinement)
  • des entretiens avec les personnes mobilisées durant la crise sanitaire dans des actions communautaires en santé

Morpho (1)Les acteurs interviewés étaient souvent très occupés par les actions qu’ils portaient et donc peu disponibles pour des temps formalisés. L’équipe de L’Effet Morpho s’est adaptée et a par conséquent privilégié une approche en direct, durant leur temps de mobilisation (participation aux dépistages, aux actions de sensibilisation, de distribution de denrées…). De cette façon un lien de confiance s’est créé et cela a permis de mieux appréhender leurs démarches et de les accompagner en fonction de leurs besoins.

Morpho (2)Le recueil de témoignages des acteurs présents durant la crise sanitaire, est apparu essentiel pour mettre en avant les initiatives communautaires et capitaliser les bénéfices de ces démarches.

Les acteurs communautaires enquêtés, constitués en structures associatives ou non, sont des personnes ressources auxquelles les habitants peuvent habituellement faire appel pour bénéficier :

  • d’un accompagnement dans les démarches administratives (demande d’aide alimentaire, aide au logement, renouvellement de droits, inscription scolaire, etc.)
  • d’un lien entre les structures institutionnelles et la population
  • d’un relai d’informations
  • d’un soutien face aux situations difficiles rencontrées (ex : distribution de denrées alimentaires et hydriques, distribution de matériel d’hygiène et de prévention)

Les entretiens ont permis aux différents interlocuteurs de s’exprimer sur leurs représentations en lien avec la situation sanitaire, les problématiques rencontrées et les moyens qu’ils mettaient en œuvre pour les résoudre et faire face collectivement et/ou individuellement à la situation.

Trente-deux entretiens ont été réalisés sur la période du 6 juin 2020 au 24 septembre 2020, auprès d’acteurs présents à Saint-Georges, à Cacao, sur l’Ile de Cayenne, à Kourou, à Saint-Laurent du Maroni, à Papaïchton ou encore à Antecum Pata.

Voir les résultats du questionnaire et des entretiens

Perspectives

La mobilisation de l’équipe de L’Effet Morpho et les liens de confiance qui ont été créés avec les habitants, les collectifs, les chefs coutumiers, les associations, seront une très bonne base pour continuer à travailler sur la question des démarches communautaires en santé. Plusieurs suites pourraient voir le jour, comme des formations ou des échanges de pratiques, ou encore une exposition itinérante sur les initiatives communautaires en santé.

L’Effet Morpho explore les possibilités d’agir collectivement en réponse aux besoins des communautés dans un objectif de transférabilité ou d’essaimage sur d’autres territoires.

Télécharger le bilan du projet (pdf 946 ko)

Contacts

L’Effet Morpho
247 rue des Lauriers Roses – Les Âmes Claires
97 354 Rémire-Montjoly
0694  96 85 50 / contact@l-effet-morpho.org

Article rédigé par Sylvaine Crausaz dans le cadre de son stage de master en Santé Publique au sein de l’association L’Effet Morpho

Mis à jour le 19 mai 2021 à 07:38