L’appartement pédagogique Jacarandas : six mois après…

caroussel-apIl y a six mois, l’Appartement Pédagogique (AP) coordonné par Guyane Promo Santé ouvrait ses portes. Les appartements pédagogiques permettent de créer une véritable dynamique locale et partenariale entre des acteurs très variés, professionnels ou bénévoles, collectivités territoriales, agences d’état, leurs publics et les habitants du quartier, en proposant un lieu dont les locaux et l’agenda peuvent être mis à disposition.

En savoir plus sur la Genèse de l’AP

Un lieu d’expression, d’expérimentations, et de mises en situation réelles

AP-accueil-(2)Un large panel de structures a donc été contacté en début d’année afin de présenter le projet et identifier celles qui souhaitaient y être associées. Elles ont été nombreuses à répondre présentes, l’appartement pédagogique offrant un espace d’expression, d’expérimentation et de mises en situation réelles pour les usagers de ces structures, les habitants de Jacarandas et des zones limitrophes.

La CAF

La CAF fut l’une des premières structures à répondre à l’appel de GPS. Ainsi, 2 fois par mois, deux conseillères en Économie Sociale & Familiale, Leïla Lagin et Anne Vivant, ont accueilli au moins 20 habitants dans leurs ateliers pratiques. Les participant ont pu se familiariser avec la façon d’organiser leur dossier administratif, de gérer son budget, de connaître et exercer ses droits…
Cette demande d’ateliers avait été identifiée lors de l’enquête menée auprès des habitants en 2019,  – cf Article Genèse de l’AP.

Section BTS Économie Sociale & Familiale (ESF) – Lycée Melkior-Garré de Cayenne

AP-bilan-(6)De février à mai 2021, les étudiants de 1ère et 2nde année du BTS ESF, accompagnés de leurs professeurs  Eric Koudeji , Orsely Hyppolite, Emilie Vanderstock, ont successivement présenté leurs projets d’étude sous formes d’ateliers pratiques à destination des habitants du quartier et d’usagers de structures partenaires : SAF (Syndrome Alcoolisation Fœtale), Usage des Écrans, Boissons sucrées, Diversification alimentaire, Accidents domestiques.
Ce partenariat a apporté satisfaction à toutes les parties prenantes, élèves, professeurs, habitants, usagers de structures partenaires… La formule sera reconduite avec les prochaines promotions d’étudiants en 2022. Par ailleurs, un projet est en cours de réflexion avec la section Restauration du Lycée Melkior, qui permettrait aux élèves de valoriser leur connaissance des produits locaux et d’ouvrir un espace d’échanges de pratiques culinaires avec les habitants et usagers de structures partenaires.

Plateforme Handicap Psychique de Cayenne – Groupe SOS

Les usagers de la Plateforme ont expérimenté des mises en situation en conditions réelles, élaborées par les éducateurs du service d’accompagnement et de maintien dans le logement, généralement en individuel ou en binôme selon les activités choisies : utiliser du matériel de cuisine, se faire à manger… Ils ont également pu assister à certains ateliers pratiques animés par d’autres structures (BTS ESF).
Ce partenariat sera également reconduit pour l’année prochaine, et plusieurs projets avec GPS sont en réflexion, dont un dans le cadre d’ateliers dans le jardin partagé de l’AP.

L’Ebène

Les usagers de l’Ebène et quelques habitants de Jacarandas ont participé deux fois par semaine aux ateliers Sport-Santé et Alimentation, encadrés par l’équipe de Sport pour Tous et un nutritionniste. Ces ateliers étaient destinés aux personnes souffrant de Diabète ou HTA.

L’Arbre fromager & Entraides

Les bénéficiaires de ces deux structures ont participé à des ateliers « Bien-être/Estime de soi » (plusieurs activités étaient proposées selon les profils : ateliers beauté, massage, coiffure, manucure/pédicure)…mis en place par les salariés/bénévoles des deux structures.  

Association Tangram

Tangram est une association d’Éducation Populaire dont l’objet est d’impulser, développer et proposer des espaces innovants d’accueil, d’animation, d’éducation, de vie sociale et collective par la convivialité, la citoyenneté et la solidarité entre les générations. Dans le cadre de ses interventions itinérantes, Tangram est venue à la rencontre des familles de Jacarandas un mardi par mois pour mener des ateliers parentalité.

Nathalie Pineda – Étudiante en Médiation Familiale

L’AP a accueilli une étudiante en Médiation familiale, Nathalie Pineda, dans le cadre d’une présentation de la Médiation Familiale, « parce qu’un conflit ouvert est beaucoup moins susceptible de dégénérer qu’un conflit fermé, la Médiation Familiale fait le pari du débat d’idées, de la communication et de la créativité, au service des relations ».

La Canopée des Sciences

AP-bilan_(1)La Canopée des Sciences a pour cœur de métier la vulgarisation des sciences auprès des grands et des petits. A l’occasion de trois ateliers, cette structure a ravi les enfants de Jacarandas : ses animateurs ont permis aux enfants de passer quelques heures dans les étoiles et les planètes, de prendre part à plusieurs animations scientifiques (Azote), et de découvrir la Guyane vue du ciel (réalité virtuelle filmée par drone).
La médiatrice Nelly Torres a également accompagné les enfants à Totem (local de la Canopée) afin qu’ils découvrent toutes les autres activités permettant une vulgarisation scientifique, et puissent à leur tour y emmener leurs parents, amis, familles….

CACL

AP-bilan-(3)Un Mayouri déchets a été organisé dans le quartier, avec l’appui de la CACL : mise à disposition de deux ambassadeurs, de matériel de nettoyage, et don de bouteilles d’eau et T-shirts. Enfants et adultes ont ainsi procédé à une « remise au propre » de leur cité, conclue par le partage d’une collation.
Dans ce cadre, la médiatrice Nelly Torres a demandé aux enfants de dessiner leur cité avant et après nettoyage.

D’autres collaborations en perspective

Dans le cadre d’un projet de recherche «ISe Santé» – afin d’identifier les freins et leviers quant à l’usage de la télémédecine -, le Centre d’Investigation Clinique – Épidémiologie Clinique et l’Hôpital de Jour du Centre Hospitalier de Cayenne utiliseront l’AP une fois par semaine avec des patients volontaires. Des médiateurs seront là pour accompagner ces usagers dans l’utilisation de la télémédecine.
Ce projet qui va démarrer dans le courant de l’été devrait se poursuivre sur au moins une année.

De nombreux partenaires  intéressés sont également venus à notre rencontre afin de découvrir le lieu et réfléchir aux activités possibles avec leurs usagers. Nous espérons un démarrage prochain avec l’Adapeï, l’Apadag, l’Akatij de Kourou, la Plateforme Handicap Psychique de Kourou, France Alzheimer, ou la Protection Judiciaire de la Jeunesse de Cayenne entre autres….

Si vous faites partie d’une structure dont les usagers pourraient bénéficier d’ateliers pratiques dans le domaine de l’EPS, n’hésitez pas à nous contacter, il suffit de définir le cadre de vos activités pour faire partie de notre futur planning, et de prévoir l’inclusion des habitants du quartier !

 Un AP géré par et pour les habitants

En plus des partenariats avec les structures, l’autre pendant de l’AP, et non des moindres, est sa mise à disposition par et pour les habitants, certes de Jacarandas, mais également de toute autre zone alentour.
En 6 mois, les habitants de Jacarandas et quartiers voisins commencent à nous connaitre.
Les enfants en première ligne, qui occupent le lieu dès que possible ! A leur intention, la coordinatrice et médiatrice sont toujours à la recherche d’activités variées afin de leur ouvrir de nouveaux horizons (ateliers cuisine, jardin, et sollicitations de partenaires externes tels La Canopée des Sciences citée plus haut, ou la mise à disposition des Mallettes IDEASBox via la DRAC de Cayenne…ou – dés la fin des restrictions en termes de rassemblements – d’une introduction au Conte pour enfants et adultes via l’association de Fiorinda Madin-Le Tallec, A Portée de voix (le temps d’une pause).

Les adultes commencent également à trouver leurs marques, certains ont commencé à amener leurs déchets organiques dans le composteur de notre jardin – mis à disposition par la CACL. Des discussions récurrentes avec eux nous permettent de réfléchir à des partenaires et projets qui répondent à leurs doléances : cours d’alphabétisation, de sport, d’éducation à la sexualité et vie affective (demande des adolescents), de recherche de leviers pour une meilleure cohésion sociale… Certains habitants peuvent également bénéficier d’un soutien administratif visant l’autonomie, ou, selon leurs besoins, d’une orientation vers les structures adéquates au côté de la Médiatrice (aide aux démarches numériques entre autres).

Dans cette idée d’une appropriation de l’AP par les habitants, GPS a choisi de rentrer dans la préfiguration d’un Espace de Vie Sociale.
Ce concept, soutenu techniquement par la Fédération des Centres Sociaux (dont l’association locale affiliée MANIOC – « Mouvement de l’Animation de la Vie Sociale Guyane » – a été créée en janvier 2021), et financièrement par la CAF sous forme de subventions annuelles (sur une période de 4 ans, renouvelable), tend à autonomiser le fonctionnement budgétaire de l’AP et à faire émerger une co-gouvernance avec les habitants, puisqu’un tel outil ne peut se développer que si les citoyens s’en emparent.
A fortiori, si le processus d’autonomisation via un EVS fonctionne, cela permettra à GPS de lancer d’autres AP dans d’autres zones du territoire.

Mis à jour le 22 juin 2021 à 08:02