Le programme Bien-être des Populations de l’Intérieur de Guyane

logo-groupeSOSLes inégalités sociales et de santé sont très présentes en Guyane, notamment sur les territoires de l’intérieur le long des fleuves frontaliers. En effet, le taux de suicide des populations habitant l’intérieur de la Guyane serait 10 fois supérieur au taux national. Cette situation, signalée par les habitants, autorités coutumières et professionnels de santé, a été rapportée dans le Rapport parlementaire par Aline Archimbaud et Marie-Anne Chapdelaine remis le 30 novembre 2015.

Es9LvTCXYAI64VBLe programme BEPI (Bien-Etre des Populations de l’Intérieur de Guyane) est un programme en santé communautaire de financement et d’accompagnement des porteurs de projets de promotion de la santé. Il a été créé pour répondre en partie aux 37 propositions du Rapport cité ci-dessus. Une attention particulière a été portée sur les propositions prioritaires en matière de santé, d’éducation, de formation et d’accès aux droits sociaux.

Financé par l’ARS de Guyane et porté par le Groupe SOS Jeunesse, le programme concerne les communes de Maripasoula et Camopi. Le financement intervient par conventionnement de crédits non reconductibles, à hauteur de 1 828 000€ pour quatre ans : 2018, 2019, 2020 et 2021. Il est co-financé par la DG COPOP à hauteur de 30 000€ pour l’année 2021. Le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports a également participé de manière importante dans le cadre du déploiement du projet Réseau Enfance, par un financement à hauteur de 348 840,00 € sur trois ans.
LOGOS6FINANCEURSCe projet et son évaluation sont soutenus par le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, mis en œuvre par le Ministère chargé de la jeunesse.

Fonctionnement

Le programme propose de manière très opérationnelle et accessible, des financements aux porteurs de projets de promotion de la santé de l’intérieur. Un accompagnement de proximité au montage de projet assure une montée en compétences progressive des acteurs locaux, et l’évaluation de chaque projet. De plus, la gouvernance participative assure la sélection des projets qui seront financés par le BEPI, et garantit leur soutien par la communauté locale.

Le BEPI est basé sur :

  • La santé communautaire : une gouvernance participative donne aux habitants le pouvoir de choisir les actions qui se déroulent sur leur territoire. De plus, les projets sont à l’initiative des habitants puisque le BEPI ne propose pas d’appels à projets thématiques ou cadrés
  • La coopération entre l’ARS et le Groupe SOS Jeunesse : le Groupe SOS assure la bonne utilisation des fonds, l’accompagnement des porteurs et l’évaluation des projets. Les financements proposés sont accessibles et la procédure est simplifiée. Ce fonctionnement témoigne de la confiance de l’ARS envers les habitants, pour qu’ils soient acteurs de leur santé et proposent les solutions qui leur correspondent
  • L’approche positive de la santé : les actions soutenues par le BEPI renforcent les facteurs protecteurs du suicide, et se concentrent sur les facteurs favorisant la santé et le bien-être, plutôt que sur les maladies et facteurs aggravants, dans un esprit de salutogenèse (concept développé par le sociologue médical Aaron Antonovsky qui désigne une approche se concentrant sur les facteurs favorisant la santé et le bien-être (physique, mental, social, etc.), plutôt que d’étudier les causes des maladies (pathogenèse).
    Le BEPI consolide le pouvoir d’agir des habitants, en leur permettant d’être des porteurs de projets, de s’investir pour leur communauté, de s’impliquer dans la gouvernance participative et dans la vie du village.

Gouvernance

6_censoredLa gouvernance du BEPI a réuni 47 comités de suivi depuis 2018, rassemblant 739 personnes pour s’informer, échanger, et valider les projets à financer. Les comités de suivi rassemblent les institutions (ARS, Préfecture, PAG, CTG, Grand Conseil Coutumier, DG COPOP), les associations, la population et les autorités coutumières. Ils fonctionnent par consentement, ainsi, si le consentement de chacun n’est pas obtenu, le projet est retravaillé jusqu’à ce que le consentement de tous soit acquis. Cela permet de nourrir les porteurs de projets par les apports des comités de suivi, et donne du pouvoir d’agir aux habitants, qui peuvent décider eux-mêmes des actions qui seront financées sur leur territoire.

Les projets accompagnés et financés entre 2018 et 2020

Sans titre23_censoredDepuis sa création en 2018, le BEPI a financé 62 projets de promotion de la santé à Camopi et Maripasoula. Les activités financées interviennent dans les champs de la santé, du social, du sport et de la culture, du socio-éducatif et de la cohésion sociale. Plus de 700 000€ ont ainsi été investis pour le soutien d’activités touchant plus de 8 000 bénéficiaires.

L’accompagnement des porteurs de projets est l’une des priorités du programme. Ainsi 28 porteurs de projets ont été accompagnés dans la construction et la réalisation de leurs projets. La moitié d’entre eux sont des porteurs locaux. La seconde moitié sont des porteurs issus du littoral de la Guyane, qui souhaitent développer des projets de soutien aux acteurs locaux, ou de développement local. Ces derniers sont accompagnés pour que leur projet soit le plus opérationnel et pertinent possible par rapport au territoire et à ses habitants. Chaque projet financé par le BEPI bénéficie d’une évaluation qui permet de capitaliser les bonnes pratiques de santé communautaire dans l’intérieur de la Guyane.

Réseau Enfance

Depuis 2020, le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports soutient la mise en place du Réseau Enfance par le BEPI. Ce réseau répond aux besoins de suivi social des enfants et jeunes qui doivent quitter leur foyer pour suivre leur scolarité. Ainsi, une Conseillère en Économie Sociale et Familiale assure l’accompagnement social des lycéens qui résident sur le littoral, et deux Référentes Enfance sont basées à Maripasoula pour soutenir les parents et les familles. Le suivi des enfants et familles intervient dans les domaines de la santé, la scolarité et le social. Le Réseau permet l’accès aux droits sociaux et de santé, le soutien à la parentalité et la continuité des parcours individuels et familiaux, afin de donner les mêmes chances à chaque enfant.

Perspectives

8_censoredLe programme BEPI accompagne les porteurs de projets dans leur montée en compétences, et de nombreux projets soutenus ont pu faire l’objet de co-financements. Ceci témoigne de l’inscription dans la durée des projets, ainsi que du développement des capacités de gestion de projet des porteurs accompagnés. De même, les porteurs de projets ont, au fil des années, proposé des projets d’une envergure de plus en plus grande. Le BEPI adapte donc son accompagnement, afin de continuer à améliorer l’autonomie des acteurs du développement local.

Aujourd’hui, le Groupe SOS a pu également s’impliquer pour la jeunesse du territoire en portant le Réseau Enfance. Ce nouveau projet renforce l’action proposée sur les territoires de l’intérieur, en abordant le suivi social et le soutien aux familles. Porteur d’innovations sociales, le Groupe SOS Jeunesse souhaite poursuivre son action en coopération et au bénéfice des habitants des fleuves.

Informations complémentaires

Site de l’Ars Guyane
BSP Guyane : Conduites suicidaires et actions préventives en Guyane – décembre 2020

Contacts

Programme Bien-Etre des Populations de l’Intérieur de Guyane – BEPI
Groupe SOS
Réseau Enfance
2844 route de Montabo, Appt 3 – 97300 Cayenne
Assistante du programme : bepi@groupe-sos.org, 0694 31 56 58

Article rédigé par la Cheffe de service du programme Bien-être des populations de l’intérieur de Guyane – BEPI Réseau Enfance

Mis à jour le 22 juin 2021 à 10:30