Classes du goût, des référents en Guyane

Publié le : 16 décembre 2016
Rubrique : Actualité

pnaDans les années 1970, Jacques Puisais faisait un constat simple mais évident : comment donner à nos enfants l’envie de découvrir notre patrimoine alimentaire et culinaire si nous ne leur donnons pas les bonnes clés de compréhension ? Les enfants doivent apprendre à déguster, à goûter les aliments dès leur plus jeune âge.

Quarante ans après, ce constat est toujours d’actualité. C’est pourquoi, dans le cadre de l’axe « éducation alimentaire de la jeunesse » du Programme National pour l’Alimentation (PNA), le Ministère en charge de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, en étroite collaboration avec le Ministère de l’Éducation Nationale, a souhaité relancer les Classes du goût et proposer un programme d’éducation au goût dans les écoles élémentaires afin de développer les compétences psychosociales des enfants et de diminuer leur néophobie alimentaire.

Pourquoi éveiller le goût des enfants ?

Le goût, comme tous les sens, est considéré comme un moyen de communiquer, initiateur de culture, de convivialité, de partage et de plaisir. La nourriture devient ainsi un langage influencé par les origines géographiques, l’environnement familial, social et culturel, et l’affectivité. Mais le goût, faute de s’apprendre, se banalise et se perd. Un travail sur les perceptions sensorielles des aliments permet donc de réagir contre les excès d’uniformisation de la nourriture, l’appauvrissement sensoriel qui en résulte et participe ainsi à la promotion d’une alimentation diversifiée favorable à l’équilibre alimentaire.

Un tel programme donne également à chaque enfant la possibilité de se découvrir par la verbalisation de ses sensations et d’exprimer librement ce qu’il ressent. Il lui permet de découvrir les plaisirs du monde gustatif et d’autres habitudes alimentaires. Il lui fait partager joie et émotions autour de repas ou goûters, vécus alors comme des moments privilégiés de convivialité. Enfin, il participe au développement de son esprit d’analyse et de son esprit critique.

Descriptif de la méthode

Elle est composée de huit séances d’1 heure 30 à 2 heures :

  • Séance n° 1 : les 5 sens dans la dégustation
  • Séance n° 2 : la ronde des saveurs dans le goût
  • Séance n° 3 : l’olfaction et la mémoire des odeurs
  • Séance n° 4 : la vue
  • Séance n° 5 : le toucher et l’ouïe
  • Séance n° 6 : le goût au sens large
  • Séance n° 7 : le patrimoine alimentaire – les produits du terroir
  • Séance n° 8 : l’étiquetage, les signes d’identification de la qualité et de l’origine.

Le déploiement en Guyane

Le déploiement du programme a été initié par la DAAF Guyane en collaboration avec leurs homologues de Martinique.

20160225_formation-classe-du-gout-7En février 2016, 6 structures du territoire travaillant dans le domaine de l’Éducation et de la Promotion de la Santé ont été invitées à suivre une formation organisée en Martinique par l’Institut du Goût. Cette rencontre entre les professionnels de Martinique et de Guyane a permis de renforcer les connaissances des acteurs sur l’éveil au goût, de prendre connaissance et d’analyser la mallette pédagogique des Classes de Goût, et d’échanger sur les pratiques alimentaires des deux territoires.

A l’issue de cette formation, les 6 professionnels guyanais peuvent  être considérés comme référents régionaux du programme en Guyane. N’hésitez pas à les solliciter si vous souhaitez des informations sur le programme.

caroussel_classes-du-gout– Geneviève EUZET, Conseillère technique santé auprès au recteur, Rectorat de Guyane, genevieve.euzet@ac-guyane.fr
– Carole CICERON, Responsable de projet, Mutualité française, mutualite-francaise.guyane@orange.fr
– Vanessa IZEROS, Responsable Cantine scolaire, Mairie de Cayenne,  v.izeros@ville-cayenne.fr
– Laura DEMADE-PELLORCE, Ingénieure agronome, Ingagen, demadep-l@hotmail.fr
– Christève JEAN-GILLES, Diététicienne, CHOG, c.jean-gilles@ch-ouestguyane.fr
– Christelle FOURESTIER, Chargée de projet, GPS, c.fourestier@gps.gf

Deuxième étape du déploiement, un projet « Classes du goût » a été proposé à la DAAF de Guyane par les référents locaux nouvellement formés. Ce projet comporte deux axes, l’organisation d’interventions en classes auprès des enfants et l’organisation de formations pour les professionnels.

Des classes du goût dans nos écoles

classe-du-gout7Trois écoles pilotes ont participé à la mise en œuvre des interventions au sein d’une de leurs classes entre juin 2016 et février 2017. La Mutualité française de Guyane et l’entreprise Ingagen sont intervenues auprès d’enfants de 5 à 8 ans dans les écoles de Cacao, Kaw et Marie-Lucette Boris à Cayenne entre le mois de mai 2016 et février 2017. Selon les disponibilités budgétaires, de nouvelles écoles pourront bénéficier du programme en 2017.

classe-du-gout6Ces classes du goût sont aussi l’occasion de faire intervenir dans les écoles des professionnels de l’agro-alimentaire afin de faire découvrir les produits de terroir. L’entreprise SOLAM, sensible aux démarches de promotion de la santé auprès des scolaires, a ainsi répondu présent et participé à un des ateliers.

Des formations pour les acteurs guyanais

L’étape suivante est la mise en place d’une formation en Éducation à l’éveil sensoriel à destination des acteurs du territoire. Cette formation de 2 jours, coordonnée par Guyane Promo Santé, permettra aux participants de découvrir et s’approprier l’approche méthodologique de dégustation de différentes variétés d’aliments, de connaître et utiliser les bases physiologiques de fonctionnement des sens impliqués dans la dégustation, et d’acquérir des outils pédagogiques pour construire des animations et/ou des ateliers du goût.

La première session, ouverte à tous les acteurs en Éducation et Promotion de la Santé, se déroulera les 19 et 20 janvier 2017 à Cayenne et sera animée par un binôme GPS/Mairie de Cayenne. Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes : en savoir plus ici.

Pour les professionnels de l’Éducation Nationale, deux sessions de formation spécifiques seront proposées en 2017, sur Cayenne et Saint Laurent du Maroni.

Une mallette pédagogique disponible en prêt

La mallette est disponible en prêt au centre de ressources documentaires de GPS : en savoir plus

Certains éléments de cet article ont été extraits de La Santé de l’Homme n°352 et du site du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt.

Les autres actualités

Diagnostic de la prostitution en Guyane

Diagnostic de la prostitution en Guyane

Articles

Lancement du dispositif de location solidaire

Lancement du dispositif de location solidaire

Articles

Agenda

Les rencontres de l’IFAC 2022

Les rencontres de l'IFAC 2022

Agenda

17 novembre 2022

Communication non-violente – Entre Ciel & Terre

Communication non-violente - Entre Ciel & Terre

Agenda

15 novembre 2022

Share This
M